Accueil > International


Renforcement de la coopération hospitalo-universitaire entre l’Université de Lyon et l’Université d’Ottawa

Share |

du 21 juin 2017 au 23 juin 2017 /

Une délégation de l’Université de Lyon (UdL), composée des représentants de l’UdL, de l’Université Claude Bernard Lyon 1 (UCBL), de l’Université Jean Monnet Saint-Étienne (UJM) et conduite par le Pr Frédéric Fleury, Président de l’UCBL, s’est rendue à Ottawa du 21 au 23 juin 2017.

Accord pour la mobilité d’internes et de résidents en médecine

Lors de cette visite, un accord quadripartite d’échange d’internes et de résidents en médecine a été signé, en présence de Mme Nadiège Baille, Directrice générale adjointe des Hospices civils de Lyon (HCL) et de Mme Florence Adnet-Cavaillé, responsable des relations internationales des HCL. À travers cet accord, les facultés de médecine des deux universités et les Hospices civils de Lyon ont concrétisé un projet de mobilité transatlantique prometteur de jeunes médecins (2 internes de Lyon par an pourront ainsi aller effectuer des stages de 6 mois dans des hôpitaux à Ottawa et 4 résidents d’Ottawa dans des hôpitaux à Lyon). Cette entente contribuera à accroître la collaboration médicale entre l’Université d’Ottawa et l’Université de Lyon en formation clinique, mais elle permettra également de développer des mobilités de recherche pour de jeunes praticiens hospitaliers. En s’appuyant sur l’expérience acquise par les établissements lyonnais, une collaboration similaire a pu être amorcée avec la faculté de médecine de Saint-Étienne.

Photo de gauche : Pr Jacques Bradwjen, Doyen de la faculté de médecine de l’Université d’Ottawa, et Mme Nadiège Baille, Directrice générale adjointe des Hospices civils de Lyon.

Photo de droite : Pr Anne Giroir-Fendler, Vice-présidente déléguée à la mobilité internationale, Université Claude Bernard Lyon 1 ; Mme Brigitte Proucelle, conseillère de coopération et d’action culturelle et scientifique ; Pr Mona Nemer, Vice-rectrice à la recherche à l'Université d'Ottawa ; Pr Jacques Bradwjen, Doyen de la faculté de médecine de l’Université d’Ottawa ; Pr Frédéric Fleury, Président de l’Université Claude Bernard Lyon 1.

La présence de la délégation de l’UdL à Ottawa fut également l’occasion pour Bernard Jasmin, Directeur du Centre de recherche sur les maladies neuromusculaires (CRMN) et Vice-doyen à la recherche de la faculté de médecine de l’Université d’Ottawa, et son homologue français, le professeur Laurent Schaeffer de l’Université Claude Bernard Lyon 1 et des Hospices civils de Lyon, de conclure un partenariat de recherche sur les maladies neuromusculaires. Ce partenariat a été signé avec le soutien des deux universités partenaires et en présence de la nouvelle ambassadrice de France au Canada.

Grâce à cet accord, de nouvelles synergies et des projets de collaboration vont émerger pour les stagiaires et les chercheurs des deux centres, et une structuration constructive avec le CNRS et l’Inserm a été d’ores et déjà amorcée par le dépôt d’un projet LIA pour 2018. À noter que l’amorçage de ce projet a été soutenu par le Centre Jacques Cartier dont l’Université d’Ottawa est membre. Au cours des cinq prochaines années, le Centre de recherche sur les maladies neuromusculaires (CRMN) de l’Université d’Ottawa et l’Institut NeuroMyoGène (INMG) de l’Université de Lyon financeront ensemble quatre projets scientifiques d’envergure par année dans le domaine des maladies neuromusculaires, avec un budget global de plus de 500 K€.

Bernard Jasmin, Vice-doyen à la recherche de la faculté de médecine de l’Université d’Ottawa ; le Président de l'Université d'Ottawa Pr Jacques Frémont et leurs collègues français, Pr Frédéric Fleury, Président de l’Université Claude Bernard Lyon 1 et Vice-président de l’Université de Lyon, et Pr Laurent Schaeffer de l’Université Claude Bernard Lyon 1 et des Hospices civils de Lyon ; Mme Brigitte Proucelle, conseillère de coopération et d’action culturelle, Ambassade de France ; Pr Mona Nemer, Vice-rectrice à la recherche à l'Université d'Ottawa et Son excellence Mme Kareen Rispal, ambassadrice, Ambassade de France.

Cette visite fut également l’occasion pour les membres des délégations de l’Université de Lyon et de l’Université d’Ottawa de rencontrer divers acteurs de la coopération universitaire. Des projets de mobilité étudiante en résonance avec des projets de recherche (des mobilités sortante/entrante en formation ou en stage de recherche) ont été discutés avec les doyens de la faculté des sciences, la faculté des sciences de la santé, la faculté de génie ainsi qu’avec le Centre des études avancées de l’Université d’Ottawa.

Une visite spécifique en vue de l’élargissement des coopérations a été organisée par le Pr Tom Baker du laboratoire LIA-FUNCAT CNRS. Créé en 2014 et en cours de renouvellement, ce laboratoire est née d’un partenariat fructueux entre l'Université d'Ottawa et l'Université de Lyon pour la recherche en catalyse fondamentale afin d’obtenir une chimie plus verte.

Les différentes pistes de collaboration évoquées seront davantage discutées dans les prochaines semaines et un nouveau rendez-vous a déjà été fixé lors de la prochaine édition des Entretiens Jacques Cartier, qui se dérouleront du 16 au 18 octobre à Montréal.



En haut : Pr Tom Baker de l’Université d’Ottawa fait visiter le laboratoire de chimie de catalyse à la délégation de l’Université de Lyon (Pr Frédéric Fleury et Pr Anne Giroir-Fendler de l’Université Claude Bernard Lyon 1, Pr Cécile Romeyer de l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne).

En bas : Prs Fleury et Giroir-Fendler devant l’entrée au laboratoire international associé du CNRS FunCat, créé en 2014 avec l’Université de Lyon et l’Université d’Ottawa.

Contexte

L’Université d’Ottawa est un des partenaires privilégiés de l’Alliance Internationale de l’Université de Lyon. C’est grâce à des liens universitaires forts dans plusieurs disciplines, à un grand dynamisme scientifique et à la volonté stratégique partagée de développement entre les deux universités qu’un accord-cadre est signé en 2014.

Dans le domaine de la coopération médicale, le premier accord a été signé en avril 2015, dans le but de concrétiser une coopération hospitalo-universitaire entre les deux institutions, comprenant la formation initiale en médecine, la mise en place de projets de recherche ainsi que l’intégration des sciences humaines et sociales dans le cursus de médecine.

Par la suite, l’Université de Lyon et l’Université d’Ottawa se sont conjointement engagées dans le projet « Médecine et humanités ».

Lors du colloque inaugural en avril 2016, l’Université de Shanghai Jiao Tong et l’Université de la Médecine Traditionnelle Chinoise de Shanghai ont également rejoint le projet ; les quatre partenaires ont lancé la création d’un parcours innovant de formation sur les humanités en médecine, issu du croisement des différentes approches éducatives, scientifiques et culturelles développées sur trois continents différents.