Accueil


N°29 Janvier 2011 - La lettre d'info de l'Université de Lyon

Edito de Michel Lussault, Président de l'Université de Lyon; Une SATT pour l'Université de Lyon; Relevé des délibérations du CA du 3 janvier 2011; Projet IDEX; Scicafe; L'Université Claude Bernard Lyon 1; Signature d'une convention UdL-Conseil Général du Rhône; Actualités.

MIchel LUSSAULT

MIchel LUSSAULT

Le 7 janvier, l’Université de Lyon a officiellement déposé le projet d’initiative d’excellence que nous avons élaboré avec l’ensemble des membres, à la suite d’un très important et stimulant travail collectif. L’année 2011 est ainsi placée, dès ses premiers jours, sous les auspices des « investissements d’avenir » qui constitueront, à n’en pas douter, l'une des lignes de force de notre activité pour les prochains mois.

Pourquoi concourir à l’initiative d’excellence (Idex) ? Question élémentaire à laquelle nous répondrons autrement que par des arguments d’opportunité financière. Le projet porté par l’Université de Lyon propose de mettre en perspective le projet d’initiative d’excellence, ainsi que les réponses à d’autres appels d’offre des « investissements d’avenir » (IA), en regard d’une stratégie globale, que ces projets vont soutenir, sans qu’ils deviennent à eux seuls toute la stratégie. C’est une façon de dire rapidement que nous ne confondons pas « investissements d’avenir » et avenir du PRES* : nous utilisons ces projets, parmi d’autres, comme catalyseurs pour précipiter des évolutions à long terme.

Depuis sa création en 2007, le PRES Université de Lyon (UdL), poursuit un objectif simple à énoncer — mais pas à réaliser — : faire du site universitaire de Lyon/Saint-Etienne l'un des 10 pôles européens de référence en matière de recherche, de valorisation et d’enseignement supérieur.
La vocation du PRES est bien de permettre l’amélioration continue de la qualité du système universitaire. Pour ce faire, il est chargé par ses membres d’un certain nombre d’actions et, surtout, du portage de grands projets (comme ce fut le cas en 2008 pour l’opération Campus). Très logiquement, les établissements membres ont confié au PRES le dépôt de réponses aux appels d’offres IA — EquipEx, Labex, Satt — et la candidature à l’Idex, conçue comme un véritable dispositif "supra-ordonnant" des différentes réponses. Je souligne également que tous les projets déposés par les partenaires — IRT, IEED, IHU notamment — ont reçu le soutien de l’UdL.
Le pari qui est le nôtre, depuis la mise en place de l’UdL, est audacieux : il s’agit d’affirmer que, tant dans ses missions fondatrices que dans son engagement au service de projets très focalisés et «intensifs» (opération Campus, IA), le PRES enclenche des dynamiques susceptibles de provoquer deux évolutions concomitantes. A savoir :

   1. inscrire le site Lyon Saint-Étienne au sein du « club » des pôles universitaires internationaux de référence, via la mise en valeur de nos « foyers d’excellence »;

   2. assurer que la reconnaissance de cette excellence provoque un effet d’entrainement pour l’ensemble des activités universitaires (lato sensu).

Loin d’opposer excellence et qualité globale, nous parions donc sur leur mise en système vertueux au profit de l’ensemble.

C’est dans ce cadre et dans cette perspective que nous agirons tout au long de cette année 2011, pour laquelle je vous adresse mes meilleurs vœux de bonheur et de réussite.


Michel Lussault
Président de l'Université de Lyon



*PRES, Pôle de recherche et d'enseignement supérieur.

Type(s) :
A la une, Newsletters
Catégorie(s) :
Newsletter UdL