Accueil


N°30 Février 2011 - La lettre d'info de l'Université de Lyon

Edito de Michel Quesnel, Recteur de l'Université Catholique de Lyon ; L’UdL imagine l’Université du futur : Idex ; Une stratégie du site Lyon Saint-Etienne pour 2011-2015 ; Une représentation permanente en Chine pour l'UdL ; Lyon 2 : l’Université autrement ; Un nouveau centre pour le Cemagref ; Signature de convention de partenariat entre l’Université de Lyon et CampusFrance ; Actualités.

Michel Quesnel

Michel Quesnel

Une très bonne nouvelle… et des questions qui demeurent

Le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et le Commissariat général à l’investissement viennent d’annoncer la liste des 52 dossiers retenus pour l’Equipement d’excellence. L’Université de Lyon (UdL) en avait déposé 12 dont 9 ont été sélectionnés. C’est un très beau résultat, qui confirme la qualité de la recherche conduite sur le site Lyon Saint-Etienne. Reste posée la question de la répartition des financements.

Nous attendons le retour des projets déposés pour les Laboratoires d’excellence, ainsi que pour le dossier Initiative d’excellence qui noue l’ensemble des projets présentés ; d’autres ressources financières pourraient alors nous être attribuées. Dans la réponse de l’Etat, on s’étonnera que le pôle bio-santé, très présent à Lyon Saint-Etienne, soit moins bien doté que le secteur énergie. On peut aussi déplorer le fait que l’appel à projets a favorisé les sciences de la santé ou les sciences dites « dures », aux dépens des sciences humaines et sociales qui risquent toujours, dans le paysage universitaire international, d’être traitées comme des disciplines de second rang, uniquement chargées de préserver l’aspect humain des grandes entreprises et des grands travaux.

L’Université catholique, le plus gros établissement privé associatif de l’UdL, considère que la présence dans l’UdL d’établissements publics et d’établissements privés associatifs est une richesse. Membre de la Fédération Internationale des Universités catholiques qui comporte quelque 250 établissements répartis sur les cinq continents, elle est prête à faire bénéficier l’UdL de ses compétences, parmi lesquelles une Chaire UNESCO "Mémoire, Cultures et Interculturalité", sur les Droits de l’Homme. Les canaux par lesquels la manne financière promise pour l’Investissement d’avenir pourra atteindre les établissements non publics ne sont cependant pas encore précisés.

Michel Quesnel
Recteur de l'Université Catholique de Lyon

Type(s) :
A la une, Newsletters
Catégorie(s) :
Newsletter UdL