Accueil > Sciences & Socit > projets europens


Cities And Science Communication (CASC)

Share |

Le service Science et Socit de lUniversit de Lyon est lun des acteurs impliqus dans le projet europen CASC, qui a pour thme : villes europennes et mdiation scientifique .

Ce projet a pour finalité de sensibiliser les institutions politiques à l’importance de la médiation des sciences dans les dispositifs démocratiques locaux et régionaux, et de produire des recommandations à destination des décideurs.

Il a pour spécificité d’être basé sur de l’expérimentation de terrain, autour de deux axes principaux : d’une part l'identification et l’évaluation des pratiques existantes dans les différents pays européens en matière de médiation et de communication scientifique, d’autre part l’expérimentation de médiations culturelles des sciences innovantes impliquant les publics les plus divers possibles.

Il réunit des partenaires européens issus de secteurs d’activités différents, tous impliqués dans la question de la relation aux sciences : musées et centres de sciences, universités, administrations publiques, agences de développement économique… Chacune de ces structures travaille dans des contextes sociaux, culturels, économiques et politiques différents. Leurs échanges dans le cadre de ce projet leur permettent de réfléchir à ce qu’il peut y avoir de commun dans leurs expériences, afin de poser les bases d’une identité partageable au niveau européen. CASC s’inscrit ainsi dans une réflexion plus globale sur ce que signifie concrètement la notion de « ville de sciences » à l’échelle européenne.
Le Service Science et Société de l’Université de Lyon-CCSTI du Rhône fait partie du consortium du projet CASC et participe à la définition des actions pendant toute la durée de celui-ci. Il est chargé particulièrement de créer et diffuser les supports de communication du projet auprès des partenaires européens et participe à la structuration de la réflexion sur la notion de « ville des sciences ».

En participant aux différentes expérimentations de terrain que permet le projet, il alimente la réflexion sur la médiation culturelle des sciences et les publics. Il a ainsi développé deux actions particulières :

- délocalisation de modules d’une exposition auprès d'un nouveau public : des modules de l'exposition « Séismes et Tsunamis » ont été présentés avec des médiateurs scientifiques dans la galerie du centre commercial Auchan Saint-Priest du 17 au 20 mars 2010 . Un recueil de témoignages a été organisé qui a permis d’enrichir l’exposition qui s’est déroulée au centre aéré de Bron du 8 mars au 7 avril 2010

- Action « Nature en ville » : à partir d’un dispositif expérimental associant sociologues et comédiens, une cinquantaine d’habitants de la région lyonnaise a été consultée dans une ambiance poétique et ludique. Le recueil de leurs représentations sur la place de « la nature en ville » sera valorisé lors d’un séminaire professionnel avec l’Agence d’urbanisme de Lyon, et lors d’une rencontre-controverse publique le 14 décembre. Il s’agira de débattre avec des chercheurs, des pratiques et comportements favorables à une présence de la nature en ville.

Le projet est piloté par la mairie de Birmingham en collaboration avec une vingtaine de partenaires européens, universités, villes, agences de développement économique, centre de diffusion des sciences, musées de sciences du Royaume Uni, République Tchèque, Hongrie, Espagne, Pologne, Roumanie, Belgique, Suède et France. L’Université de Lyon est le partenaire français du projet. CASC est financé dans le cadre du volet « science dans la société » du programme « capacités » du PCRD7 (programme-cadre de recherche et développement) de l’Union Européenne.

Les conclusions et les recommandations du projet seront présentées lors d’une conférence de clôture au musée des sciences de Birmingham , Thinktank, du 26 au 28 janvier 2011.


Thématique : Culture scientifique et humanits