Accueil > Sciences & Socit


Des chercheurs aux jardins

Share |

Une recherche participative au service des citoyens

Aprs la srie dactions menes lan pass Villeurbanne pour rapprocher le campus LyonTech-la Doua et la ville, l'Universit de Lyon poursuit son exprimentation sur ce territoire : jusqu mi 2013, sera conduite une recherche associant citoyens et chercheurs de plusieurs disciplines. Lobjectif : rpondre des besoins concrets, exprims par une association villeurbannaise.


A l'origine : inventer le lien entre ville et campus

Mené en 2011 grâce au soutien de la Région Rhône-Alpes et de la Ville de Villeurbanne, le projet « Un campus, une ville, une relation à inventer » a débuté par un travail d’identification des acteurs locaux et des initiatives de mise en lien existantes. Dans un second temps, le GRePS, laboratoire de psychologie sociale de l'Université Lumière Lyon 2, a enquêté sur les représentations qu’ont les habitants de Villeurbanne du campus LyonTech-la Doua. Une fois les représentations et les attentes respectives précisées, plusieurs actions de « mises en relations » ont été expérimentées.

Des temps d’échange et de réflexion entre le monde associatif, acteurs de la recherche et représentants de la municipalité ont été proposés, ainsi qu’une démarche originale de théâtre forum avec trois ateliers créatifs organisés à la Maison du Citoyen et une soirée-spectacle sur le thème « Quand des Villeurbannais, des étudiants et des chercheurs se rencontrent, quelles histoires vont bien pouvoir germer ? ».

La recherche au service des citoyens
Le recueil sur le terrain de besoins concrets de citoyens a rendu possible le montage d’un projet de recherche multi-acteurs. Ainsi, en janvier 2012, le projet « Des chercheurs au jardin : quand la science se met au service de la demande sociale » a été sélectionné par la Région Rhône-Alpes dans le cadre de son programme Université citoyenne et solidaire. A noter qu’il s’agit du seul projet retenu pour le département du Rhône (pour 3 dans la Loire et 4 en Isère).

Ce projet de recherche interdisciplinaire vise à répondre à des besoins exprimés par la Société des jardins ouvriers de Villeurbanne, l’une des plus anciennes de la ville (années 1930). Cette association est confrontée depuis plusieurs années à une double problématique restée jusqu’ici sans réponse satisfaisante : d’une part un envasement progressif de la rivière Rize, qui coule au milieu des parcelles potagères (avec les risques liés à leur inondation plus fréquentes par une eau potentiellement polluée), et d’autre part les difficultés à faire évoluer les pratiques des jardiniers (usage de produits phytosanitaires, etc.).

Différents producteurs de savoir vont donc travailler ensemble sur ces questions jusqu’à juin 2013 : un laboratoire d’hydrologie d’IRSTEA (ex-Cemagref), le GRePS, la FRAPNA (Fédération Rhône-Alpes de Protection de la NAture), des étudiants et, bien sûr, les jardiniers ! Des ateliers seront proposés régulièrement afin de faire découvrir à un plus large public l’intérêt de ce genre de dispositifs mettant la recherche au service des citoyens.


Légende photo : les jardins ouvriers, rue du Pont des planches à Villeurbanne : un terrain d’expérimentation pour contribuer à une meilleure compréhension de l’utilité sociale de la recherche.



Thématique : Culture scientifique et humanits


Contact