Accueil > Sciences & Socit


Edito

Share |

Octobre 2010

Octobre, comme chaque anne, est le mois de la Fte de la Science. Occasion privilgie de rencontres entre les acteurs du monde de la recherche et le public, sa frquentation reflte le got pour la connaissance du public et le plaisir quil y prend. Mme si cette vnrable manifestation qui ftera ses vingt ans lan prochain doit voluer pour sadapter aux nouveaux enjeux et dfis de la science dans sa relation la socit, elle reste une grande manifestation populaire incontournable sur lensemble du territoire.

Vous trouverez dans cette newsletter le programme complet de la Fête de la Science ; vous irez à la rencontre d’un chercheur passionné, Thierry Joly ; vous découvrirez nos prochaines balades et goûters de science qui lanceront notre nouveau dispositif de débats « Et si on en parlait ? » dont nous vous parlerons plus longuement le mois prochain.

Un programme riche donc, dans une période délicate pour l’ensemble des acteurs de la culture scientifique. De nombreuses incertitudes en effet pèsent sur notre futur proche qui questionnent la pérennité de nos actions : la création d’un opérateur national de la culture scientifique (Universciences) dont on ignore encore les futures modalités de fonctionnement, ainsi que les réflexions en cours sur les financements de la culture scientifique technique et industrielle à l’échelle régionale.

Nous avons tous besoin, quelle que soit notre appartenance socio-culturelle, de comprendre le monde complexe dans lequel nous vivons, besoin de nous questionner et de débattre, besoin que nos avis soient entendus, besoin d’émerveillement et de plaisir aussi. Les acteurs de la médiation culturelle des sciences participent à l’expression de chacun d’entre nous sur les grands sujets collectifs qui font avancer notre société.

Soyons positifs, et considérons que ces temps inquiets sont aussi l’opportunité de réfléchir au sens de nos actions et les valeurs qu’elles souhaitent véhiculer, afin de faire évoluer, là ou c’est nécessaire, nos pratiques professionnelles. Et parions sur le fait que nous pourrons continuer à exercer au mieux ce qui est pour nous une mission au service de tous.

A suivre…

Béatrice Korc, responsable du service Science et Société de l'Université de Lyon-CCSTI du Rhône