Accueil > Sciences & Socit


Edito Avril-Mai 2012

Share |


Ce printemps, notre programmation d’ateliers et de débats s’est mise aux couleurs de la nature sous différentes formes : les enjeux de l’alimentation, la biodiversité et les abeilles pollinisatrices en milieu urbain. Vous trouverez les détails dans les rubriques de cette newsletter.

Le dossier du mois est consacré à l’implication de non-spécialistes dans la recherche, à travers des actions regroupées sous l’appellation de "recherches ou sciences participatives". Ces dernières années en effet, des citoyens amateurs de plus en plus nombreux s’impliquent d’une façon ou d’une autre dans des processus de recherche. Ils contribuent parfois de façon remarquable aux avancées et découvertes scientifiques. C’est le cas par exemple dans le domaine de la recherche biomédicale, où les associations de malades jouent un rôle-clé. Dans le passé, les sciences naturalistes ont largement associé les amateurs dans les collectes d’informations et de données.

Aujourd’hui, cette participation citoyenne prend des formes variées en fonction des disciplines et des demandes des chercheurs. Ces nouvelles formes de coopération sont amenées à se développer dans le futur, grâce aux technologies numériques, aux réseaux et à l’évolution des processus démocratiques. Le sociologue Pierre Mercklé nous propose un éclairage tout à fait passionnant sur ces transformations en cours dans l’interview qu’il nous a donnée. Des initiatives prometteuses émergent un petit peu partout, confidentielles souvent, mais qui cherchent à répondre à un besoin de transformation des relations entre le monde des sciences et techniques et les citoyens. De nouvelles modalités d’échanges s’inventent peut-être aujourd’hui à travers toutes ces expérimentations.

De notre côté, nous développons des outils pour prendre une part active à ces évolutions. Nous avons notamment engagé une réflexion sur le lien entre société civile et recherche, à travers un groupe de travail regroupant des chercheurs des établissements membres de l’Université de Lyon. Un projet pilote vient d'être lancé grâce au financement de la région Rhône-Alpes, intitulé "Des chercheurs au jardin". Vous en trouverez une présentation dans notre dossier. Deux modules de formation dédiés au dialogue entre la science et la société ont démarré cette année pour les doctorants. Une vingtaine d’étudiants très impliqués ont fait partie de la première session, destinée à sensibiliser les futurs chercheurs au dialogue et au partage des savoirs.

Vous trouverez également dans cette newsletter l’appel à projets annuel pour la Fête de la Science dans notre département. Nous proposons à ceux qui le souhaitent une thématique autour des Lumières. Lumière(s) en écho à l’année internationale des énergies, mais également en hommage au tricentenaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau et à ce courant d'idées qui a su impulser en son temps un élan collectif majeur. Peut-être les Lumières ont-elles des idées à nous apporter aujourd'hui encore ?

Bonne lecture !

 
Béatrice Korc, responsable du service Science et Société de l'Université de Lyon