Accueil > Sciences & Société


Ils ont « fait tourner la science »

Share |

« Faire tourner la Science ! », voilà l’étincelle au cœur du projet de médiation scientifique à destiné aux jeunes de la région. Lancé en 2008, il touche aujourd’hui à sa fin. Ces trois dernières années, plusieurs équipes y ont participé, sous le parrainage la Conférence des Etablissements Publics de Recherche de Rhône-Alpes et du service Science et Société de l’Université de Lyon-CCSTI du Rhône. Retour sur une expérience riche qui a permis de créer des liens entre chercheurs, apprentis scientifiques et citoyens curieux.

Bouquet final…

En octobre 2010, six jeunes proposaient leurs projets au public venu arpenter le Village des Sciences, à la Doua, lors de la dernière édition de la Fête de la Science (voir encadré). Physique quantique, fonctionnement du cerveau, nouvelles technologies… chaque présentation cherchait à faire passer des notions complexes du cercle des spécialistes à celui des néophytes. Ainsi tournait la science, grâce à des actions de médiation scientifique, esprit qui animait le projet depuis 2008. Et pour nos six « ambassadeurs des sciences » ces projets ont été une gageure vécue comme un dépassement de soi. « Ce fut une expérience très positive, explique Anne-Hélène. Je suis allée au bout de mon défi. J’ai su me surprendre et me surpasser ».
Pour clore ce cycle, les trois promotions se sont retrouvées le 16 décembre à la soirée bilan de Faites tourner la science, preuve s’il en fallait des liens qui se sont tissés entre les participants au-delà de la réalisation d’un projet. Max, Idrissa et Gio (promo 2008), Camille et Claudine (promo 2009), ont pu partager leur expérience avec les nouveaux venus de l’année 2010. Retrouver également leurs tuteurs — du CNRS, du Cémagref, de l’INRP ou du service Science et Société de l’Université de Lyon–CCSTI du Rhône — qui les ont accompagnés, pour revenir tous ensembles sur ce qu’ils ont appris de l’aventure. Ainsi explique Claudine, « C'est d'abord une expérience humaine qui permet de se dépasser et de faire des rencontres. J’ai une autre vision du monde du travail et de la recherche après avoir rencontré tant de passionnés ! Mon meilleur souvenir : l'occasion d'être derrière et devant la caméra ! »

… avant de nouvelles aventures !

Faites tourner la science s’achève mais l’esprit qui l’animait demeure. Ces jeunes ont acquis une méthodologie de projet, travaillé dans un cadre professionnel, se sont confrontés à un public, ont gagné en assurance… autant d’atouts qui leur serviront dans leur future carrière. La plupart continuent des études scientifiques et garderont de cette expérience une sensibilité pour le partage des savoirs et leur diffusion vers le grand public. Certains, comme Camille inscrite en Master 2 de Communication scientifique et technique à Grenoble (Université Stendhal Grenoble 3) ont même mis la médiation scientifique au cœur de leur projet professionnel. Tous se seront enrichis de l’expérience, ainsi que le résume Thomas : « En devenant responsable d'un projet, j'ai beaucoup appris quant à ma relation avec les autres, ma manière de m'exprimer ou comment expliquer simplement les choses. Résultat évident : "C'est quoi notre prochain projet ?" » !

Retrouver le projet Faites Tourner la Science sur Internet

Thématique : Culture scientifique et humanités


La promo 2010


En 2010 : de la mécanique quantique au train !

Suivre la promenade en mécanique quantique d’Augusto, Boris et Jonathan
Si la mécanique quantique a changé la manière de comprendre les phénomènes physiques, elle conserve souvent aux yeux du néophyte une part de mystère. Le projet entraine le public dans une petite promenade sous les couverts de ce monde abstrait. Accompagné de « super-héros quantiques », le profane peut alors approcher de plus près les grands principes de la relativité.

Aude et Laurent nous aide à comprendre le cerveau
Changement de décor. Les neurotransmetteurs et le fonctionnement du cerveau. Grâce à de simples tests sensitifs et une exposition, les deux jeunes nous expliquent le parcours de l’information à travers cet organe pas comme les autres, de l’échelle anatomique à la transmission électrique.

Le transport imag(es)inaire d’Anne-Hélène
Pour faire partie de notre quotidien, le train n’en reste pas moins un lieu souvent subi, désinvesti et sans âme. Grâce aux technologies du multi-touch, du multi-users et de la réalité augmentée, un trajet en train peut se transformer en un voyage pédagogique, informatif et sensible. Avec l’aide de l’association AADN (Développement des arts et cultures numériques), Anne-Hélène présente un prototype de cette installation qui mêle nouvelles technologies et regards de designers graphiques.

 Retrouver tous les projets sur le site Faites Tourner La Science