Accueil > Sciences & Socit


Un campus dans la ville

Share |

Le campus LyonTech-la Doua est situ Villeurbanne. Cet espace de 100 hectares abrite 26 000 personnes : chercheurs, tudiants, doctorants, administratifs et employs des entreprises scientifiques prives. Il est le plus grand site universitaire de lagglomration lyonnaise. Pourtant, il est peu connu des Villeurbannais. Afin de crer des liens, lUniversit de Lyon (UdL), en collaboration avec la Ville de Villeurbanne, a mis en place le projet Un campus, une ville, une relation inventer , financ dans le cadre de lappel projets 2009 Universit citoyenne et solidaire de la Rgion Rhne-Alpes.

Situé à deux pas du centre-ville de Villeurbanne, le campus LyonTech-la Doua reste une énigme pour la plupart des Villeurbannais. A ce jour, peu d’entre eux y circulent ou ont une idée de ce qu'il s’y passe. Or, ce campus est un élément clef de l’attractivité, du dynamisme et du développement de la ville de Villeurbanne. Les enjeux économiques, urbains et sociaux liés à ce territoire sont au cœur des préoccupations municipales. Ainsi la Ville de Villeurbanne travaille à « urbaniser le campus » et « universitariser la ville ». Dans ce cadre, elle soutient le projet développé par l’Université de Lyon. "Nous espérons faire évoluer la connaissance du campus, explique Isabelle Bonardi, directrice adjointe du service Science et Société de l'UdL, car le projet que nous menons aujourd’hui en lien avec les chercheurs du Groupe de Recherche en Psychologie Sociale (GRePS) de l'Université Lumière Lyon 2 propose une réflexion sur les campus, et plus spécialement sur leur intégration dans la ville qui les accueille". Comment faire ? En incitant les chercheurs et les étudiants à prendre conscience de leur environnement et en permettant aux citoyens de s’emparer des lieux de construction du savoir.

Quatre étapes structurent le projet. La première est celle de l’inventaire. Elle est conduite par le service  Science et Société  : "Avant de mettre en place de nouvelles initiatives, précise Isabelle Bonardi, il convient d’identifier celles qui existent déjà ainsi que les acteurs et les lieux qui peuvent créer du lien : habitats partagés entre personnes âgées et étudiants, conférences en ville faisant intervenir des chercheurs, bibliothèques qui proposent ouvrages scientifiques et ouvrages grand public, tutorats d’étudiants dans les lycées, etc."

De nombreuses initiatives ont été mises en lumière. Citons quelques-unes d’entre elles : un immeuble du quartier de la Boube à Villeurbanne en cours de réaménagement pour accueillir des étudiants en contrepartie d’une activité sociale dans le quartier, ou encore le partage des technologies mises en place dans le projet d'Eco-campus porté par l'Université de Lyon (gestion des eaux pluviales, par exemple) avec les habitants de Villeurbanne.

L’objectif de la deuxième étape, conduite par les chercheurs du GrePs, consiste à interroger l'idée que les habitués du campus se font de la ville et les acteurs locaux du campus. Ainsi peut-on comprendre ce qui, dans l’imaginaire des uns et des autres, pourrait relier le campus à sa ville. Pour cela, des étudiants de licence et master en psychologie sociale ont mené 740 questionnaires autour d’association de mots clés : « Villeurbanne », « Université Lyon 1 » et « la Doua ». L’analyse des résultats est à venir.

La troisième étape s’appuie sur des rencontres entre citoyens et chercheurs, étudiants, doctorants par l’intermédiaire de différents outils de médiation (théâtre forum, débats participatifs, films, etc.). Conçue comme un espace de discussion, elle se veut prospective et s’emploie à faire émerger des propositions concrètes et à imaginer des actions futures à mener.

Enfin, la dernière étape est celle de la restitution, programmée pour la rentrée scolaire 2011. "L’originalité de ce projet, conclut Isabelle Bonardi, est qu’il s’appuie à la fois sur les représentations et les imaginaires, et qu’il incite les habitants à construire un savoir avec les chercheurs et à le mettre en œuvre."

Thématique : Culture scientifique et humanits