Accueil > Sciences & Société


« Un furieux désir de sacrifice : le surmusulman »

Conférence

Share |

le 17 janvier 2017 /

En raison de la grippe, nous venons d'apprendre que Fethi Benslama ne pourra pas venir ce mardi 17 janvier. Nous aurions pu annuler la soirée, mais préférons maintenir quelque chose qui sera plus de l'ordre d'une rencontre. Lire la suite pour plus d'informations



Nous ferons en effet une courte présentation de sa pensée (30-40 minutes). L'équipe d'organisation a lu avec attention plusieurs de ses œuvres dans le cadre d'un atelier de lecture. Nous serons ainsi en mesure de replacer brièvement son propos dans la constellation des discours actuels en France sur le djihadisme. Nous présenterons ensuite sa thèse du surmusulman et les données statistiques sur lesquelles il s'est appuyé pour l'asseoir, tout en l'illustrant à partir de la flambée des fatwas « électroniques ».

Nous souhaiterions ensuite recueillir les questions que vous vous posez au sujet des thèses de Fethi Benslama, non pour y répondre – nous ne pouvons nous substituer bien sûr à lui – mais dans la perspective de les lui transmettre car nous ne renonçons pas à le réinviter à la saison prochaine et de préparer ainsi différemment sa conférence.

Les organisateurs




Fehti Benslama
, psychanalyste et professeur à l’Université Paris Diderot – Paris 7, abordera lors de cette troisième conférence du cycle le thème « Un furieux désir de sacrifice : le surmusulman ».

« Comment penser le désir sacrificiel qui s’est emparé de tant de jeunes au nom de l’islam ? Cette conférence propose une interprétation dont le centre de gravité est ce que j’appelle le surmusulman. Qu’il revête l’aspect d’une tendance ou qu’il s’incarne, il s’agit d’une figure produite par près d’un siècle d’islamisme. Je l’ai décelée dans ses discours et dans ses prescriptions, mais aussi à partir de mon expérience clinique.

La psychanalyse ne consiste pas uniquement à « thérapeutiser » des gens à l’abri d’un cabinet. Son enseignement clinique permet d’explorer les forces individuelles et collectives de l’anticivilisation au cœur de l’homme civilisé et de sa morale. C’est pourquoi ce qu’on appelle aujourd’hui « radicalisation » requiert des approches complémentaires, en tant qu’expression d’un fait religieux devenu menaçant et en même temps comme un symptôme social psychique.

La désignation de surmusulman a ici valeur d’un diagnostic sur le danger auquel sont exposés les musulmans et leur civilisation. C’est la raison pour laquelle j’estime qu’est possible le dépassement du surmusulman, en perspective d’un autre devenir pour les musulmans. »

Inscription obligatoire sur le site www.aprescharlie.sciencespo-lyon.fr

Le cycle de conférences


À la suite des événements de Paris, Nice et plus récemment Saint-Étienne-du-Rouvray, il réaffirme son désir d’amorcer une réflexion construite et documentée sur les bouleversements de ces deux dernières années. Entre réflexion et réaction, événement et contextualisation, temps longs d’une histoire et urgences qui s’imposent à nous : c’est sur cette ligne de crête que le cycle de conférences souhaite pouvoir se placer. Une ambition de recherche et de divulgation, construite sur le discours de chercheurs en sciences humaines et sociales, les débats et les discussions avec le public.

Plus d’infos sur le cycle « Réfléchir après… »


Complément date : 

 

Mardi 17 janvier 2016
18h – 20h

Grand amphithéâtre de l’Université de Lyon
90 rue Pasteur, Lyon 7e