Accueil > Universit numrique


Lutte contre le plagiat



Le manque de compétence en matière de citation et l’usage non maîtrisé du « copier-coller » sont à l’origine de nombreux cas de plagiat. Pour éviter cela, l’Université de Lyon mène des campagnes de sensibilisation pour fournir des conseils pratiques et rappeler les règles à respecter afin d’éviter les sanctions. Ces campagnes s’adressent prioritairement aux étudiants, mais elles concernent aussi tous les personnels des établissements, qu’ils soient enseignants, chercheurs ou administratifs.

10 bonnes pratiques à connaître


Téléchargez le livret

Téléchargez les affiches


Plagier, c’est prendre un gros risque !

Les faits de plagiat avérés sont étudiés par les sections disciplinaires des établissements, qui prononcent régulièrement des sanctions. Le plagiat étant une faute grave, ces sanctions peuvent parfois être très lourdes.

Voici, par exemple, une décision du Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche (avril 2015) :
« Considérant […] qu’au vu des pièces du dossier, le mémoire de droit public de Monsieur XXX contient plusieurs pages plagiées, le déféré ayant recopié textuellement un article publié par Monsieur YYY sans employer de guillemets et sans mentionner ses sources […] Monsieur XXX est exclu de tout établissement d'enseignement supérieur pour une durée de cinq ans ».

« Le plagiat, une facilité ? D’abord un risque ! » Yvon Piger.

Liens utiles

► Archéologie du "copier-coller" : http://archeologie-copier-coller.com/

► Michelle Bergagdaa, Université de Genève : http://responsable.unige.ch/

Article EducPros.fr du 17/04/15 : Thèse : attention plagiat !


Citer correctement ses sources pour éviter le plagiat

Le plagiat consiste à s’approprier, consciemment ou non, le travail d’une autre personne. C’est pourquoi le lecteur doit pouvoir différencier dans vos travaux ce qui est rédigé par vous-même des éléments empruntés à d’autres auteurs. Vous pouvez pour cela :

• citer, en mettant entre guillemets et en italique un extrait du texte original ;
• reformuler avec vos propres mots (paraphrases) ce que vous avez retenu d’une source.

Dans les deux cas, vous devez préciser immédiatement dans le texte le nom de l’auteur, puis dans votre bibliographie finale, apporter des précisions supplémentaires, conformément aux règles utilisées dans votre établissement.

Pour éviter le plagiat par inadvertance, nous vous conseillons, lors de vos recherches ou lectures, d’utiliser un logiciel spécialisé qui vous permettra d'archiver facilement les références utiles et de les intégrer dans vos travaux (renvois, citations, etc.). Citer correctement ses sources demande un peu temps : ne travaillez pas à la dernière minute !


Comment détecter le plagiat ?

Il existe différents moyens, pour un enseignant, de détecter un plagiat dans un travail rendu.
  • De manière "manuelle" : lors de l'évaluation des travaux, plusieurs indices peuvent alerter : changement dans le style de rédaction du rendu, absence de références...
     
  • De manière "automatique" : en utilisant un logiciel de détection de similitudes qui recherchera les similitudes entre le texte de l'étudiant et les textes disponibles sur Internet, bases annexées... Ce logiciel donnera à l'enseignant un pourcentage de similitudes (différent du plagiat) et une analyse des éléments "similaires" retrouvés. Ce sera ensuite à l'enseignant d'analyser le résultat en reprenant les différentes portions apparaissant comme "plagiées".


14 établissements du site universitaire lyonnais et stéphanois (universités Lumière Lyon 2, Jean Moulin Lyon 3, Jean Monnet Saint-Etienne, ENS de Lyon, École Centrale Lyon, Institut catholique de Lyon, Sciences Po Lyon, Isara Lyon, Ecam Lyon, ITECH, ENSAL, ENTPE, ENISE et ENSSIB) utilisent le logiciel EPHORUS (devenu TURNITIN en 2015).

La campagne antiplagiat de l'Université de Lyon

La campagne antiplagiat de l'Université de Lyon a été lancée en septembre 2015.  Les textes de la campagne sont issus d'une rédaction collaborative des membres du groupe de travail plagiat de la COMUE de Lyon.
La création graphique a été réalisée par Morgan Attia, étudiant de l'ICOM à l'Université Lumière Lyon 2.
La traduction de la charte et de la plaquette en anglais a été réalisée par Daniel Thomas et pilotée par Karine Masenelli-Varlot (INSA Lyon).

NB : L'ensemble des documents en téléchargement sur cette page sont la propriété de l’Université de Lyon . Cependant pour les établissements membres de la COMUE de Lyon, l’usage de ces fichiers est libre (ex : reprographie) dès lors que l’intégrité est respectée.
Pour toute question n'hésitez pas à consulter le service communiaction de l'Université de Lyon : communication@universite-lyon.fr
contacts
Alain Gay,
animateur du groupe de travail Plagiat de l'UdL
agay@isara.fr