Accueil > Valorisation - LST > Offres de technologies


L356 : Micro-usinage par électroérosion de pièces 3D

Offre de technologies

Lyon Science Transfert recherche des partenaires industriels et propose des concessions de licence de brevet.

DESCRIPTION

Le micro-usinage de matériaux conducteurs d'électricité (silicium, acier inoxydable, céramique…) est réalisé par électroérosion à l'aide d'un outil cylindrique en tungstène ultrafin (1-10 µm) et de très haut facteur de forme (x10-x100). Les formes 3D sont obtenues par déplacement vertical et latéral du micro-outil. Ce dernier est obtenu avec un procédé innovant breveté, de faible coût et automatisé, basé sur la dissolution électrochimique du tungstène. L'usure de l'outil, durant le micro-usinage, est régulièrement compensée par régénération électrochimique. Le procédé, protégé par 2 brevets, vise la fabrication de micro-pièces 3D et de micro-outils à l'échelle mésoscopique avec un faible coût et une machine entièrement automatisée. Une interface logicielle avec les systèmes CAD a été développée.


AVANTAGES / NOUVEAUTE
 
  • Compatibilité avec tous les matériaux conducteurs (titane, diamant, céramique conductrice…)
  • Haute résolution (1 à 10 µm)
  • Haut facteur de forme 
  • Faible coût et simplicité du procédé
  • Procédé automatisé
  • Régénération de micro-électrodes

APPLICATIONS
 
  • Micro-perçage de trous (usinage d'injecteurs diesel)
  • Fabrication de pièces microfluidiques (pour laboratoires-sur-puces)
  • Fabrication de micro-pièces médicales
  • Micro-usinage du silicium à haut facteur de forme
  • Micro et nano-usinage de matériaux non conventionnels (titane, diamant, Inconel, céramique conductrice, acier inoxydable)

EQUIPE DE RECHERCHE

Michel Cabrera
Institut des Nanotechnologies de Lyon (INL)

Votre chargé de projet
Lilian Martinez
lilian.martinez@universite-lyon.fr
Tel. +33(0)4 37 37 42 98

Thématique : Biologie-Santé, Instrumentation, Outils / Imagerie, Chimie-Matériaux