Vous êtes ici : Version Française > Actualités et présentation > formation doctorale

A5-2c Variations autour des Humanités Numériques : Georges CAVALIER- 2H

Accessible en Formation partiellement à distance
Volume horaire total 2h

Responsables

Wilfrid Azan, Université Lumière Lyon 2

Pré-requis

Le but de ces séminaires est de créer un outil de transfert de connaissances de chercheurs vers des doctorants sur des sujets transverses mobilisant les technologies de l’information et l’informatique pour traiter de questions relatives aux SHS. 

Objectifs

Georges Cavalier : aborder la question de la qualification (fiscale) des monnaies numériques dans l’appréhension du partage de la valeur.


Maître de conférences en droit à l’Université Lyon 3, Georges Cavalier (https://www.univ-lyon3.fr/cavalier-georges), propose de parler de la question de l’appréhension des blockchains par le droit, notamment fiscal.

Une blockchain est un nouveau système d’informations, et peut être assimilée à un registre contenant des données sécurisées et partagées par ses utilisateurs sans organe central de contrôle, c’est-à-dire un « registre distribué ». Ces données sont enregistrées d’une manières particulières, en regroupant des écritures « en blocs », lesquelles sont caractérisées par un nombre unique permettant de lier de manière chronologique les blocs pour former une « chaîne ». Cette technologie reçoit diverses applications (la plus connue étant celle des bitcoins), lesquelles ont une valeur économique qui a été saisie par le droit, notamment fiscal.
 
La loi de finances a consacré la catégorie fiscale des « actifs numériques », laquelle laisse pourtant de nombreux angles morts. De plus, les systèmes fiscaux ne sont pas neutres à l’égard de la valeur ainsi créée. Par exemple, et pour se limiter à la France et l’Italie, ces pays appliquent des politiques différentes causant des distorsions d’imposition directe des monnaies privées. En illustrant à partir d’exemples concrets, il est proposé de contextualiser et de systématiser les problématiques ainsi soulevées pour émettre l’hypothèse d’une harmonisation ou au moins d’une évolution des règles fiscales, notamment s’agissant des monnaies numériques.

Contenu

Georges Cavalier est Maître de conférences à l’Université de Lyon, Habilité à Diriger des Recherches, Qualifié aux fonctions de professeur des universités, Co-directeur du Master 2 droit fiscal, responsable d’une chronique de fiscalité aux éditions Larcier et responsable des programmes internationaux (Amérique du Nord) au sein du Service Général des Relations Internationales.
 
Titulaire d’un LL.M. de l’Université de Georgetown (Washington, D.C.), et d’un DESS/Magistère/DJCE en droit des affaires et fiscalité de l’Université de Lyon, il est également docteur en droit des Universités de Lyon et Radboud de Nimègue (Pays-Bas).

Georges Cavalier a été rapporteur français auprès de l’Association fiscale internationale (Congrès de Bâle, 2015) sur la fiscalité de la recherche, rapporteur général d’une étude sur la notion de recherche en matière fiscale réalisée auprès de l’Institut Européen du Droit, expert auprès du Ministère en matière de Crédit d’impôt recherche, et professeur invité à l’Université Suor Orsola Benincasa (Italie). Son champ de recherche couvre actuellement le droit fiscal, le droit financier, et le droit économique.

Calendrier

3ème conférence du cycle "Variations autour des humanités numériques"
Mercredi 7 décembre, de 17h à 19h
 

Informations complémentaires

La conférence sera accessible sur Teams, en direct (le lien sera communiqué ultérieurement aux personnes inscrites via SIGED)