Contrat de recherche sur l’Éthique embarquée

Pendant longtemps, les projets de recherche ont été soumis à des procédures réglementaires répondant aux normes édictées par les codes éthiques, dans le cadre d’évaluations effectuées par des experts (Comité de protection de la personne, Comité éthique d’expérimentation animale).

L’éthique embarquée pointe un autre enjeu de la recherche : non pas le respect de normes préétablies et évaluées par des experts, mais plutôt la réflexivité par les chercheurs sur les enjeux éthiques de leurs pratiques dans un projet concret en amont, pendant la réalisation et en aval. Elle procède à une enquête, qui vise à ressaisir l’intrication des questions épistémologiques et éthiques aux différentes phases du projet, et à analyser les responsabilités des différents acteurs (institutions, laboratoires, équipe, individus) pour décider de ce que veut dire « répondre de sa recherche » (à qui ? - le public, les sujets impliqués, les gouvernements, les financeurs, la discipline et ses praticiens, les consommateurs présumés - combien de temps ? pourquoi ?). Il s’agit donc d’une éthique de l'ordinaire de la recherche et des chercheurs.