Comprendre le système de santé français permet de mieux se soigner !

L’Assurance Maladie et la Sécurité sociale

La Sécurité sociale, ou « la Sécu », est basée sur des principes tels que la solidarité, l’universalité, et l’équité, ainsi que des mécanismes de financement : les cotisations et les impôts. Elle englobe 4 parties :
  • La famille (petite enfance, jeunesse, logement, insertion)
  • La vieillesse (retraite, veuvage, perte d’autonomie)
  • Les accidents et les maladies qui surviennent dans le cadre d’une activité professionnelle
  • La maladie (parcours de soins, maternité, invalidité, décès)
L’Assurance Maladie, c’est cette quatrième partie.

3 régimes d'affiliation selon votre situation

Nous sommes tous rattachés à l’Assurance Maladie via la Sécurité sociale auprès de laquelle nous cotisons (nos obligations), et de laquelle nous recevons des prestations (nos droits). En fonction de notre situation professionnelle, nous pouvons être affiliés à trois régimes différents.

A. Pour vous par défaut : le régime général

Vous êtes étudiant et/ou sans emploi et/ou salarié, vous êtes affilié au régime « général » et rattaché à la CPAM, la Caisse primaire d’assurance maladie de la circonscription de votre lieu de résidence.

B. Éventuellement pour vous : la Sécurité sociale des indépendants

Les freelances, les auto-entrepreneurs, les entrepreneurs individuels et les entrepreneurs qui ont créé une société dont ils sont l’unique associé (EURL ou SASU) sont des « travailleurs indépendants ». Ils sont affiliés à la Sécurité sociale des indépendants, ex RSI (à ne pas confondre avec le RSA !). C’est votre cas si vous développez un projet professionnel en parallèle de vos études sous un statut de micro-entrepreneur par exemple.

C. Peu probablement pour vous : la MSA (Mutualité sociale agricole)

Comme son nom l’indique, la MSA ne concerne que les exploitants agricoles.

La sécurité sociale étudiante… Qu’est-ce que c’est ?

Jusqu’à maintenant, les étudiants bénéficiaient d’un régime de sécurité sociale spécial : le « régime étudiant ». Chaque étudiant qui s’inscrivait dans un établissement d’enseignement supérieur était automatiquement affilié à un organisme spécialisé : la LMDE ou la SMERRA.
À partir de la rentrée 2018, ce régime va progressivement disparaître : les étudiants seront rattachés au régime général de la sécurité sociale, et dépendront de la CPAM de leur lieu d’habitation (pour en savoir plus).
Toutes les explications de ce portail santé prennent en compte cette réforme de la sécurité sociale étudiante.

Pourquoi est-ce important de connaître les trois régimes d’affiliation ?

  • Parce qu’on ne peut pas être affilié à deux régimes à la fois.
  • Et connaître son interlocuteur, c’est la garantie d’un suivi efficace.
  • C’est par exemple faire suivre au bon endroit vos feuilles de soins si vous n’avez pas pu présenter votre carte Vitale à votre professionnel de santé, afin d’obtenir un remboursement optimal.