Appel à candidatures | Vie étudiante, Santé

Étudiants, devenez bénévoles pour la ligne d'écoute nocturne !

Du 7 mai 2022 au 5 juin 2022

La ComUE Université de Lyon s'est associée avec l'association Nightline et la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour offrir un service d'écoute, de soutien et d’information à destination des étudiants lyonnais et stéphanois en difficulté psychologique. La ligne d'écoute recherche ses étudiants bénévoles pour le printemps. À vos candidatures !

NIGHTLINE, C'EST QUOI ?

C'est un service d’écoute (au téléphone ou par tchat) par les étudiants, pour les étudiants. Des bénévoles lyonnais sont là pour écouter et discuter avec celles et ceux qui le souhaitent, de tous les sujets, de manière anonyme, confidentielle, non directive, et sans jugement. La nuit, de 21h à 2h30 : l’heure où on n’a pas cours, où on cherche le sommeil (ou non), et où parfois on a juste envie de parler !

La vie d'étudiant peut être difficile à gérer, et peut-être avez-vous déjà expérimenté ou été confronté au mal-être étudiant, surtout avec les incertitudes liées à la pandémie. Chez Nightline, on pense que parler est essentiel, surtout quand on ne se sent pas bien. C'est pour que tous les étudiants puissent s'ouvrir et se libérer que nous nous sommes formés. Et c'est pour les écouter au mieux que les bénévoles sont tous étudiants ou étudiantes !

L’écoute et la santé mentale en général vous intéressent ?
Vous voulez aider d’autres étudiants ?

REJOIGNEZ L'AVENTURE NIGHTLINE !

Vous pourrez être formé à l’écoute active et répondre au téléphone et aux tchats trois soirs par mois au local de Nightline. Vous pourrez rentrer gratuitement en voiture chez vous les soirs de bénévolat.

Rejoignez Nightline en cliquant sur ce formulaire

 

PROCHAINES SESSIONS DE FORMATION POUR LES BÉNÉVOLES :

► 7 et 8 mai 2022
► 14 et 15 mai 2022
► 28 et 29 mai 2022
4 et 5 juin 2022

Ne dites pas autour de vous que vous voulez devenir bénévole : l’anonymat concerne aussi les bénévoles ! Sinon, les gens qui savent que vous êtes bénévole pourraient ne pas oser appeler, ce qui serait dommage.